Comment sécuriser vos embauches ?

A présent, on perçoit bien que c’est le candidat qui choisit l’entreprise et non l’inverse. Faire évoluer les pratiques de recrutement n’est donc plus une « option » mais une nécessité. Aussi, pour que vos embauches tiennent dans la durée, Pro Avancia vous propose de considérer le recrutement comme le début d’un partenariat durable entre votre entreprise et le nouveau salarié. En interrogeant vos pratiques et en construisant une démarche RH globale, vous favorisez la performance économique et sociale de votre organisation.

 

Le recrutement : le début d’un partenariat durable

Procéder à un bon recrutement, ce n’est pas seulement s’assurer que le candidat retenu « remplit des cases » d’une fiche de poste. Bien entendu, vous avez besoin de ses compétences et de son expérience, mais pas seulement… Vous devez également estimer sa motivation, sa personnalité, sa capacité à s’intégrer dans une équipe ou à la manager… Vous devez aussi vous assurer que votre culture d’entreprise lui convienne.

Aussi, si le recrutement doit être bien préparé et chacune de ses étapes « soignée », la suite est également très importante. Par exemple, un recrutement bien organisé et prometteur suivi d’une intégration non préparée peut décevoir le nouvel embauché et le démotiver. La relation de confiance encore fragile peut disparaître. Il risquerait d’assurer un « présentéisme » alimentaire ou de quitter ses fonctions. Alors, comment favoriser le respect des engagements qui ont été pris de part et d’autre lors de la phase de recrutement ?

 

Le « parcours salarié » : une solution concrète

Pour attirer et surtout fidéliser les salariés, Pro Avancia suggère de considérer le recrutement comme la première étape du « parcours salarié ». Pour que ce parcours soit cohérent, l’entreprise doit considérer l’ensemble des thématiques RH, en particulier :

  • Le recrutement,
  • L’accueil et l’intégration des nouveaux collaborateurs,
  • Le management,
  • le développement des compétences.

Dans cette approche, le processus de recrutement n’est pas une fin en soi. Plus le salarié apprécie le parcours professionnel qu’il vit dans l’entreprise, plus il a l’envie de s’investir dans son poste et de participer au projet de l’entreprise.

Même le « off-boarding », ou processus de départ d’un salarié collaborateur, est à soigner puisque ce dernier détient une part de la réputation de l’entreprise et donc de son attractivité…

Alors, comment mettre en place ce parcours salarié ?

 

Adopter un nouvel angle de vue : une étape indispensable

« Penser global » exige de prendre de la hauteur, de s’extraire de ses habitudes et de considérer ses pratiques avec un regard neuf et constructif. Voici les principales étapes de la démarche :

 

  • Faire un état des lieux de l’existant pour disposer d’une photographie fidèle et objective : mon entreprise dispose-t-elle d’un parcours d’accueil et d’intégration ? Connait-on bien les atouts et les points de progrès des salariés ? Comment sont définis les besoins de formation ? Les évolutions professionnelles sont-elles suffisamment accompagnées ?…
  • Déterminer ce qui est bien fait et pourquoi: par exemple, si les entretiens professionnels ou le management de proximité sont adaptés, pour quelles raisons ? Certains éléments positifs sont-ils transposables à d’autres sujets ? Et inversement, qu’est-ce qui doit être amélioré ?… Ces informations pourront servir votre démarche de progrès.
  • Suivre les évolutions du marché: l’évolution des outils (numériques, industriels…), le télétravail d’une partie ou de tous les salariés, la rareté de certains profils, etc… sont également à prendre en compte pour estimer l’adéquation actuelle des pratiques de l’entreprise par rapport au marché. Et d’ailleurs, certaines entreprises communiquent sur leurs « bonnes pratiques ». Vous pouvez vous inspirer de certains éléments qui vous correspondent.
  • Dégager des axes d’amélioration et passer à l’action: toutes ces informations, mises en lien les unes avec les autres, vous permettront d’être en mesure de définir des axes d’amélioration et un plan d’action concret à mettre en œuvre.

 

Les ressources humaines : un levier de réussite pour les entreprises

Par exemple, la santé économique d’une entreprise est directement corrélée aux conditions de travail, à l’épanouissement professionnel des salariés, à leur implication… La performance de l’entreprise a donc un lien avec le management de ses ressources humaines. Par ailleurs, on peut relever qu’en France, l’INRS évalue le coût social du stress entre 2 et 3 milliards d’euros par an. Au niveau européen, il serait à l’origine de plus de la moitié des journées de travail perdues pour un montant total estimé à 20 milliards d’euros par an*.

D’où l’importance d’adopter une démarche RH globale pour bien vivre au travail, mobiliser les salariés, tirer vers le haut les compétences… Au final, améliorer sa performance. Cette démarche RH globale qu’évoque Pro Avancia permet également, en externe, de rester attractif sur un marché de l’emploi particulièrement tendu…

 

Alors, êtes-vous prêt à faire grandir votre entreprise ?

 

 

0 1073